ACTUALITES

Reportages

13 ans déjà, pour pouvoir continuer, soutenez nous, sans votre aide, rien ne peut se faire, merci. Nous avons, aujourd’hui, plus que jamais, besoin de votre aide. Rendez vous sur notre page Facebook : cambodge enfance developpement. Le pavé "Faire un don" se trouve en bas de cette page. Merci.

Octobre 2015

Chers Parrains, Chères Marraines, Chers Adhérents, Chers Donateurs, Chers Amis,

Notre association CAMBODGE ENFANCE DEVELOPPEMENT (CED) est aujourd’hui confrontée à un problème majeur : à savoir la menace d’expulsion du centre d’accueil pour enfants CAMBODGE ENFANCE DEVELOPPEMENT CAMBODGE (CEDC) qu’elle a créée, sponsorise et dont elle suit la gestion en collaboration avec la Directrice, Madame CHHOUK Seiha à Phnom Penh.

CEDC loue une aile du bâtiment de l’orphelinat de Kean Khleang depuis le début de l’année 2009. 40 enfants y sont actuellement accueillis de jour comme de nuit, ainsi que l’équipe d’encadrement et les volontaires. Le 11 novembre 2014, un renouvellement du bail a été obtenu pour 6 ans à compter du 12 janvier 2015.

Nous avons appris récemment que l’orphelinat de Kean Khleang aurait été (ou serait) vendu à une société étrangère, que le bail serait rompu et que CEDC devrait déménager. Sylvain Renault (CED) s’est immédiatement rendu sur place en compagnie de Christian Roux (AEC), AEC étant l’association qui prend en charge les dépenses médicales et l’infirmerie située sur le site de Kean Khleang. Différentes personnalités les ont reçus pour leur dire qu’elles n’étaient pas informées de cette situation.

Depuis, nous avons reçu des informations complémentaires, qui malheureusement, consolident cette rumeur.

Nous avons saisi par courrier différentes autorités pour demander des explications.

Nous nous exprimons au conditionnel, car à ce jour, aucune information officielle ne nous encore a été donnée.

Cependant, la menace existe et l’inquiétude grandit. Combien de temps CEDC pourra-t-il encore rester à Kean Khleang ? Notre bail constitue-t-il une protection suffisante ? La nouvelle loi cambodgienne sur les ONG ne risque-t-elle pas de précipiter les événements ?

Quelle que soit l’issue de cet épisode, nous devons d’une part trouver une solution d’hébergement stable pour CEDC et les enfants, et d’autre part positionner CEDC pour que son activité corresponde aux attentes des instances cambodgiennes. A ce titre, nous travaillons avec des partenaires locaux sur deux axes : Centre d’accueil communautaire et aide aux enfants handicapés.

« Cambodge – Enfance – Développement » 9 Rue Anne de Balbi – 77170 Brie Comte Robert Siret 451 037 857 00013 – APE 913E

IL Y A URGENCE.

Phnom Penh étant en proie à une forte spéculation immobilière (la valeur du site de Kean Khleang est estimée à plus de 15 millions de dollars), si nous ne sommes pas expropriés maintenant, nous le serons tôt ou tard.

Nous avons regardé la situation autour de Kean Khleang. Les terrains à l’achat sont hors de prix et les locations également (minimum 1.700$ par mois pour un terrain ou une bâtisse en ruine avec une caution de 6 mois et toujours le risque d’expulsion dans un quartier très en vue des bâtisseurs).

Madame CHHOUK Seiha propose que nous financions la construction d’un bâtiment sur un terrain qui lui appartient à 19 km du centre de Phnom Penh. Le site est viabilisé (eau et électricité) et des écoles se trouvent à proximité. Le loyer mensuel serait de 300$, identique à la dépense actuelle. Nous l’en remercions vivement. Cette proposition nous permet de mettre le cap sur un projet concret et d’envisager une issue favorable à la crise.

Il s’agit de construire un bâtiment pouvant accueillir une cinquantaine d’enfants (centre d’accueil de jour comme de nuit), l’équipe d’encadrement et les volontaires. Les plans réalisés par feu notre ami architecte Eric Lissiliour (à qui nous rendons hommage) pourront servir d’inspiration. L’édifice devra respecter l’environnement et les traditions cambodgiennes.

Nous envisageons une construction en plusieurs étapes afin d’avancer les travaux en fonction de nos rentrées financières.

Environ 50.000€ sont nécessaires pour démarrer la première tranche.

Bien entendu, nous sommes tristes à l’idée de quitter Phnom Penh, mais l’immobilier y est devenu inabordable. Nous demeurons, bien entendu, à l’écoute de toutes autres suggestions qui pourraient nous être faites ; nous aurons cependant toujours besoin de plus de moyens financiers, car même si par chance, nous pourrions retrouver une location, son coût serait nettement supérieur à ce que nous payons aujourd’hui.

CED et CEDC existent et perdurent grâce à vous, grâce à vos parrainages, vos dons, vos adhésions. Votre générosité et votre fidélité bénéficient entièrement aux enfants, chaque jour, depuis plusieurs années. La contribution mensuelle de CED à CEDC est de 2.500$.

C’est ensemble que nous pourrons relever ce nouveau défi. Nous avons besoin de vous et nous devons aller vite.

Parlez-en autour de vous, à vos amis, famille, collègues, associations culturelles ou sportives, écoles, entreprises… pour organiser des manifestations caritatives et récolter des dons. Soyez-en chaleureusement remerciés par avance.

Pour mener à bien ce projet, nous avons besoin également de vos talents (organisation d’événements, suivi construction, spécialiste des réseaux sociaux…) pour rejoindre notre association en tant que bénévole actif.

« Cambodge – Enfance – Développement » 9 Rue Anne de Balbi – 77170 Brie Comte Robert Siret 451 037 857 00013 – APE 913E Notre histoire, écrite avec vous depuis 2002, ne peut s’arrêter maintenant. Vous partagez notre engagement depuis 13ans. Vous connaissez notre attachement aux enfants, notre intégrité et notre sérieux (99% des dons collectés par CED sont reversés à CEDC).

Malgré cette agitation et cette grande inquiétude, la vie continue à CEDC. Toute l’équipe (Directrice, Nounous, Cuisinière, Professeurs, Volontaires…) se dévoue chaque jour pour que les enfants grandissent, reçoivent une éducation et s’épanouissent « en famille » dans la joie et la tendresse. Continuons ensemble encore longtemps à améliorer leur chemin et leur vie.

Bien Amicalement,

Pour le bureau de Cambodge Enfance Développement.

POUR QUE CAMBODGE ENFANCE DEVELOPPEMENT CONTINUE SES ACTIVITÉS À PHNOM PENH

Merci d’adresser vos dons (1) :

Pour les chèques libellés à l’ordre de CED à retourner à : Sophie Schmidt Pirrone 11, avenue Anatole France 91210 Draveil

Pour les virements, nos coordonnées bancaires sont : Crédit Mutuel – CCM DU VAL DE BIEVRE ASS CAMBODGE ENFANCE DEVELOPPEMENT IBAN : FR76 1027 8061 7400 0202 8420 149 BIC : CMCIFR2A

Pour les dons par internet : En vous rendant sur le site : http://www.ced-asso.org/ Cliquer sur le pavé « Faire un don » (Système PAYPAL)

(1) 66% du montant des dons faits à CED est déductible de vos impôts, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. A la suite de votre don, vous recevrez un reçu fiscal, vous permettant d’attester de votre don auprès de l’administration fiscale. Ainsi, pour 100€ donnés, votre dépense réelle est de 34 € !

Pour les entreprises, 60% du montant des dons faits à CED est déductible des impôts, dans la limite de 5% du chiffre d’affaires de l’entreprise. A la suite de votre don, vous recevrez un reçu fiscal permettant d’attester de votre don auprès de l’administration fiscale.

« Cambodge – Enfance – Développement » 9 Rue Anne de Balbi – 77170 Brie Comte Robert Siret 451 037 857 00013 – APE 913E 3

L’association "Cambodge Enfance Développement" (CED) a besoin de votre soutien pour accomplir les objectifs ambitieux qu’elle s’est donnés. Déjà 13 ans de bénévolat pour toute l’équipe.

Cambodge Enfance Développement se sont :

- 1 centre ouvert par notre association : CEDC
- 1 autre centre soutenu par notre association : SFODA
- 13 années d’existence et d’expérience du parrainage
- 55 enfants parrainés par des adhérents
- Plus de 100 enfants que nous aidons en assurant nourriture, habits, éducation...

L’association Cambodge Enfance Développement a besoin du soutien de tous pour continuer à aider ces enfants, subvenir à leur besoin et développer son action au Cambodge.

A travers ce site, nous vous proposons de découvrir nos actions, nos projets, la vie de l’association. Vous y découvrirez aussi les deux centres dont nous nous occupons et les enfants que nous accompagnons.

Une citation

Rencontrer, au coin de la rue, des chefs "historiques" de la révolution, cotoyant leurs ex-terrorisés, est-ce comprendre le Cambodge d’aujourd’hui ? Le Cambodge vit au rythme d’une tragédie, celle du temps des larmes de survivants, angoissés par l’errance des ames sans sépulture, larmes des orphelins de la guerre civile et du sida, larmes des mutilés des combats et des mines, larmes des paysans privés de leurs terres, larmes de l’inneffaçable pauvreté du "petit peuple", des villes et des campagnes. Larmes invisibles d’un Cambodge qu pleure.

Extrait du livre "Le Cambodge de 1945 à nos jours" de Philippe Richer.

Suivez-nous !

Suivez toutes nos actualités sur Facebook !

AIDEZ-NOUS !